Madrid

Madrid

Madrid

/ Ce qu'il faut savoir

Le Siècle d'Or

Cette extraordinaire floraison correspond à l'apogée politique et économique de l'Espagne. Elle est devenue, sous le règne des Habsbourg et grâce à l'extension d'un empire qui va du Royaume de Naples, aux Flandres et aux Amériques, la première puissance européenne. Le siècle d'or s'étend jusqu'au début de son déclin dès le milieu du XVII ème siècle.  Bien qu’affaiblie politiquement et économiquement  dés le règne de Philippe III (1598-1621), l’Espagne s’impose à ses voisins par sa culture qui, dans le domaine littéraire surtout, suscite au-delà de ses frontières et spécialement en France, des imitations dont se nourrira notre Grand Siècle.
On établit le Siècle d’Or entre le XVIe siècle et le XVIIe siècle. À cette époque, les arts et la littérature prennent un élan remarquable et donnent naissance à de véritables chefs d’œuvre.

La peinture, en Espagne, fut longtemps tributaire des modèles flamands et italiens. Lorsqu'il s'agira de décorer l'Escurial, dans la seconde moitié du XVI ème siècle, Philippe II fera venir des artistes italiens, qui s'avèreront décevants. C'est dans leur sillage qu'apparaît Domenikos Theotokopoulos, appelé Le Greco, peintre crétois formé à Venise et à Rome. Sa peinture aux formes allongées et aux couleurs vives conceptualise un style unique et plein d’émotion. Ses représentations de la ville de Tolède deviennent des modèles pour la tradition nouvelle en Europe de la peinture du paysage et influencent par la suite les maîtres hollandais.
On ne peut parler du Siècle d’Or dans la peinture sans évoquer l’un des artistes les plus illustres d’Espagne et l’un des plus admirés : Diego Vélasquez. Né deux générations après Le Greco, ce peintre de la cour de Philippe IV, est sollicité par un grand nombre de personnalités de l’époque : aristocrates, hommes d’Etat, membres du clergé venus de toute l’Europe lui commande sans cesse des portraits.  Le réalisme artistique de ces œuvres influence durablement la peinture occidentale.
Sous son règne, Philippe IV apporte un soutien appuyé aux artistes qui partagent ses opinions sur la Contre-réforme et la religion, c’est pourquoi l’élément religieux dans l’art espagnol a une grande  importance.

La musique puise également son inspiration dans la religion. Le compositeur, Tomàs Luis de Victoria,  l’un des plus célèbres musiciens classiques espagnols du XVIe siècle joint la technique de l’art italien aux particularités culturelles et religieuses espagnoles. Il privilégie les rythmes au caractère mystique avec de longues mélodies.
La guitare espagnole ou guitare classique est un élément caractéristique du Siècle d’Or. On compose pour elle et on lui donne un nouveau souffle. Elle se diffuse ainsi dans toute l’Europe. La guitare classique connaît encore aujourd’hui une forte popularité.

Don Quichotte : l’œuvre littéraire sûrement la plus publiée après la Bible ! Ecrit par Miguel de Cervantès, ce roman de chevalerie racontant les aventures du personnage de Don Quichotte de la Mancha est considéré pour beaucoup comme la plus grande œuvre littéraire du Siècle d’Or.
Autre auteur connu de ce siècle : Lope de vega, dramaturge aimant à relater les histoires du pays tout en distrayant son public par l’humour cynique, critique ouvertement la société et attaque l'aristocratie, la chevalerie, ou la rigidité des mœurs…
Son héritier littéraire, Pedro Calderón de la Barca est le grand dramaturge du baroque. Il écrit dès son plus jeune âge et compte plus de 200 textes dramatiques. C’est à lui que l’on attribue l’origine du mouvement théâtral : la zarzuela, une sorte d’opéra-comique.

Le Siècle d’Or verra apparaître les premiers espaces scéniques à la fin du XVIe siècle : les corrales de comedias.

Accèder à l’Atlas complet

Les derniers articles :

  • Bienvenido a Madrid !
    Madrid
    / Ce qu'il faut savoir
    Bienvenido a Madrid !
    Le Grand Tour vous emmène dans l'Espagne de Charles Quint, de son fils Philippe II et de leurs successeurs et plus particulièrement à Madrid et dans ses...
  • Le corral de comedias
    Madrid
    / Ce qu'il faut savoir
    Le corral de comedias
    Le Siècle d'Or a donné un nouvel élan au théâtre. De nouveaux modes de représentation voient le jour dont le corral de comedias.