Italie

Naples

Naples

/ Les personnes à connaître

Farinelli

Carlo Broschi, surnommé Farinelli, était un castra né dans la ville d'Andria, alors intégrée au Royaume de Naples, le 12 janvier 1705 et mort à Bologne le 8 septembre 1782.

Il était issu d'une famille noble. Salvatore Broschi, son père, passionné par la musique décide de faire de ses deux fils des artistes ; l'aîné, Riccardo, comme compositeur, et le cadet, Carlo, comme chanteur. En 1734, Carlo Broschi se rendit à Londres et chanta au théâtre de Lincolnss Field, que dirigeait Porpora. Sa vogue était immense.
 
La reine d’Espagne Isabelle convia Farinelli à se produire devant son mari, dans l'espoir que sa voix prodigieuse parviendrait à le tirer de son apathie. L'épisode est resté célèbre, et a contribué à accroître un peu plus la légende entourant le chanteur. La voix de Farinelli fit un tel effet sur le mélancolique Philippe V, que ce dernier ne voulut plus se séparer du chanteur. Il lui fit promettre de rester à la cour d'Espagne, avec pour seule requête de ne plus chanter en public. Devenu criado familiar des rois d'Espagne, le chanteur vit son importance croître à l'avènement de Ferdinand VI d'Espagne, qui le nomma chevalier de Calatrava, la plus haute dignité, jusque-là réservée aux gentilshommes ayant pu prouver la noblesse et l'ancienneté de leurs familles.
 
Broschi-Farinelli, favori du monarque, exerçait alors sur la cour une grande influence, sans jamais se départir de sa modestie ou abuser de sa position privilégiée. On lui doit les premiers travaux d'assainissement des rives du Tage, et il assura la direction de l'opéra de Madrid, ainsi que des spectacles royaux. Choyé par tous, comblé de cadeaux, flatté par les diplomates adversaires de la France, et par les diplomates français, il conserva cette haute situation jusqu'à l'avènement de Charles III en 1759.
 
Johann Joachim Quantz décrit ainsi la voix de Farinelli : « voix de soprano pénétrante, pleine, riche, rayonnante et bien modulée... Son intonation était pure, son trille magnifique, son contrôle de la respiration extraordinaire et sa gorge très agile, de sorte qu'il a accompli les plus grands intervalles rapidement et avec la plus grande facilité et la plus grande certitude. Passages et toutes sortes de mélismes n'avaient pas de difficulté pour lui. Il était très fertile dans l'invention de l'ornementation libre dans l'adagio. »

Accèder à l’Atlas complet

Les derniers articles :

  • Charles III d'Espagne Duc de Bourbon
    Naples
    / Les personnes à connaître
    Charles III d'Espagne Duc de Bourbon
    Charles III (Madrid, 20 janvier 1716 - Madrid, 14 décembre 1788) fut roi des Espagnes et des Indes de 1759 à 1788, à la mort de son demi-frère Ferdinand VI...
  • Saint Janvier, saint patron de Naples
    Naples
    / Les personnes à connaître
    Saint Janvier, saint patron de Naples
    Saint Janvier (San Gennaro en italien ou Januarius en latin), évêque de Bénévent, est un saint martyr reconnu par les traditions catholique et orthodoxe.
  • Caffarelli
    Naples
    / Les personnes à connaître
    Caffarelli
    Gaetano Majorano, dit Caffarelli, (8 mars 1710–4 juillet 1783) était un castrat, né à Bitonto, grand rival de Farinelli.
  • Philippe Jaroussky
    Naples
    / Les personnes à connaître
    Philippe Jaroussky
    Âgé d’un peu plus de 30 ans, le contre-ténor Philippe Jaroussky occupe une place prééminente dans le paysage musical international. Il a été célébré par les...
  • Patrick Barbier
    Naples
    / Les personnes à connaître
    Patrick Barbier
    Patrick Barbier est historien de la musique et spécialiste des castrats.