Pologne

Cracovie

Cracovie

/ Ce qu'il faut savoir

"La Justice bâillonnée"

A Wavel réside une véritable merveille: la salle des députés. C’est ici, entre autre, que le roi de Pologne rend la justice.

L’originalité de cette salle vient du plafond à caissons et des têtes qui le décorent. Elles représentent aussi bien des courtisans que de simples citadins. Personne ne sait réellement qui est à l’origine de ce plafond mais pour certains, l’influence de Bona Sforza n’est pas à exclure. Le schéma du plafond rappelle des œuvres produites à la même époque en Italie.

Il y a une légende qui court au sujet de ce plafond et tout particulièrement à propos de l’une de ses têtes, celle de la femme à la bouche bâillonnée. Sigismond Auguste, le fils de la reine Bona, avait l’habitude de rendre justice dans cette salle, mais un jour de fatigue et de lassitude, il expédia un peu trop vite une affaire en n'écoutant qu’une des deux parties et il rendit un jugement totalement injuste. Personne dans son entourage n’osa dire quoique ce soit, quand soudainement, venue du plafond une voix dit clairement : « Roi, ton jugement est injuste ». Sigismond Auguste ne dit rien, convoqua à nouveau les deux parties et rendit un jugement totalement inverse. Le lendemain il convoqua un de ses sculpteurs et il lui dit de rajouter un bâillon sur la bouche de la figure qui avait osé parler la veille dans cette salle. Et c’est ainsi que naquît la légende de la justice bâillonnée

Accèder à l’Atlas complet

Les derniers articles :

  • La Dame à l'hermine
    Cracovie
    / Ce qu'il faut savoir
    La Dame à l'hermine
    La Dame à l'hermine, peinte par Léonard de Vinci, fait partie des quatre portraits de femmes connus du maître : la Joconde, la Belle Ferronière, et Ginevra...