Italie

Venise

Voir l'album photo  >

Venise

/ Ce qu'il faut savoir

Les Courtisanes

Dans une ville cosmopolite comme Venise, avec un si grand nombre d'étrangers de passage, le phénomène des Courtisanes était toléré voir même encouragé. Les hommes d'affaires et les pèlerins ne vivaient pas de leur esprit pur, la prostitution commença à fleurir...

Il y avait deux catégories de Courtisanes

  • La curtigiana onesta : femme de culture et de style, qui n’en faisait pas moins commerce de ses charmes.
  • La curtigiana de lume : femme de moindre classe qui pratiquait son commerce prés du pont de Rialto.

Ces Courtisanes étaient enviées surtout par les "nobildonne", ces femmes appartenant à une famille noble mais sans titre de noblesse et qui étaient esclaves des règles. Elles enviaient surtout la liberté dont les Courtisanes bénéficiaient et les liens d'amitié qu'elles pouvaient s'assurer.

Les vêtements des Courtisanes sont des plus élégants, leurs mèches d'un blond-roux sont très fameuses, le célèbre rouge Tiziano, souvent elles oublient d'attacher à leurs cous le foulard jaune imposé par le Consiglio dei Dieci (le conseil des dix), car parmi leurs clients on pouvait compter des hauts magistrats de la République.

Vidéos associées :

Extrait : Les courtisanes de Venise

Extrait : La mode des Courtisanes à Venise

Accèder à l’Atlas complet